• La paramyxovirose

    La paramyxovirose ( Maladie de Newcastle)

    Elle a pour origine un paramyxovirus qui a d'abord frappé mortellement les gros élevages de volailles. Le pigeon en a hérité peu de temps après, ainsi que de l'obligation de vacciner annuellement. Ce paramyxovirus appartient à la même famille que les paramyxovirus des oreillons ou de la rougeole. Les virions ont une taille de 150 nm.
    Il existe trois types de souches se différenciant par leur vitesse de multiplication :
    1-lentogène : lente,
    2-mésogène : moyenne,
    3-vélogène : rapide.
    Ce virus possède la capacité d'agglutiner les globules rouges et de provoquer la fusion cellulaire (les cellules atteintes fusionnent pour donner des cellules géantes à plusieurs noyaux : les polykaryons).
    La capacité de destruction des cellules est proportionnelle à la vitesse de multiplication du paramyxovirus. Cette maladie est épidémique : dans un pigeonnier, 30 à 70 % des pigeons sont touchés et la mortalité peut atteindre 10%.

    Les symptômes

    Séparés ou cumulés, on peut observer les symptômes suivants :

    *diarrhée aqueuse et soif intense,
      L'intestin est atteint et les reins fonctionnent anormalement.


    *tremblements, paralysie des ailes,
    * torticolis (tête retournée vers l'arrière), troubles de l'équilibre.                                                                      
      Le pigeon ne sait plus manger, il tape à côté des graines.
    *troubles de la vision (regard de côté, par dessous).

    Vérifiez : la présence de vers, salmonelles, autre virus, toxines, avant de conclure à la paramyxovirose.

    Le(s) traitements

    Il n'existe aucun traitement.
    Nettoyez le pigeonnier le plus souvent possible et asséchez-le au chalumeau. Il est possible d'administrer des antibiotiques pour prévenir d'autres maladies, mais est-ce réellement utile ? Seule la vaccination offre une efficacité certaine.
    Les pigeons atteints et rescapés guérissent difficilement :

    la diarrhée peut cesser en deux ou trois semaines,
    les troubles nerveux ne s'atténuent qu'au bout de 3 ou 4 mois.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :