• L'adénovirose

    L'adénovirose

    Les adénovirus (comme celui de la grippe) ont été découverts en 1953. Ils interviennent le plus souvent dans certaines infections respiratoires et sont cancérigènes. Mais ils peuvent aussi s'attaquer à d'autres organes.
    Ils forment un genre de famille des adenoviridae, ordre des haplovirales, classe des deoxycubica, sous-embranchement des deoxyvira. On en a isolé 24 sérotypes chez les animaux. La taille des adénovirus est de l'ordre de 70 nm. Ils sont souvent présents de façon latente et ne se manifestent que lorsque les circonstances leur sont favorables.
    Ils contiennent des antigènes A, B et C. B est un toxique cellulaire. B et C agglutinent les globules rouges.

    Les symptômes

    En principe, on observe une pharyngite aiguë, fébrile, accompagnée d'adénopathie cervicale (gros ganglions), toux, myalgies (douleurs musculaires), conjonctivite, selon le type de l'adénovirus. Une hépatite se déclare, accompagnée de vomissements, de diarrhée et de toux, surtout chez les chiens, parfois chez les oiseaux.
    Il semble que la forme caractéristique chez le pigeon soit une diarrhée soudaine et persistante. Dans ce type de maladie, les symptômes sont communs et le virus est difficile à identifier : consultez un vétérinaire !

    Le(s) traitements

    Préventivement, ajoutez 5 gouttes de vinaigre de cidre par litre dans l'eau de boisson. Curativement, passez la dose à 15 gouttes par litre. La diarrhée devrait s'atténuer et s'arrêter, mais elle dure parfois deux semaines.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :